NOUVEAU SITE EN PREPARATION
Ce blog est suspendu

Chute dans les sondages

  • 55% des Français (-8) ne font pas confiance à Nicolas Sarkozy, selon le dernier baromètre TNS-Sofres/Figaro Magazine.
Sondage après sondage, la cote de Nicolas Sarkozy baisse en ce début d'année. Le chef de l'Etat enregistre une chute de 8 points avec 41% des Français qui lui font confiance pour résoudre les problèmes de la France, contre 55% qui ne lui font pas confiance, selon le dernier baromètre TNS-Sofres pour Le Figaro Magazine à paraître samedi. En janvier, 49% des sondés accordaient leur confiance au chef de l'Etat contre 48% qui la lui refusaient. Par ailleurs, 43% (contre 45% le mois dernier) font confiance au Premier ministre François Fillon, alors que 51% (+2) ne lui font pas confiance.

La baisse de confiance dans l'action du chef de l'Etat, qui confirme toutes les enquêtes depuis la mi-janvier, intervient sur fond de morosité des Français. 68% (+4) estiment que les choses "ont tendance à aller plus mal", 15% seulement (-4) estimant qu'elles vont en "s'améliorant". 66% (+5) pensent qu'il y aura "beaucoup de conflits sociaux" dans les deux ou trois mois à venir, contre 26% (-5) d'un avis inverse.

Les français ont toujours été trop gourmants, ils veulent des résultats avant même d'avoir commencé une réforme. Le paradoxe et le problème des français c'est qu'ils ne sont jamais contents, ils veulent toujours tout mais ne veulent rien changer ! Comment faire ?

2 commentaires:

  1. Deux soucis avec l'actuel Président : son mode de vie personnel.
    Sa proximité avec la jet set et les milieux d'affaires ne lui permettent pas de comprendre et défendre les difficultés d'un peuple qui ne se reconnait plus en lui.
    Deuxième problème, sa difficulté à incarner la dignité nécessaire à la fonction.
    L'actuel Président n'incarne pas un projet pour la France, mais un projet personnel, aventure qui comme toutes les aventures personnelles se terminera mal, hélas pour le pays.

    RépondreSupprimer
  2. Marcel Paturel05 mars, 2008 07:40

    Pour répondre dans un premier temps a Vincent. Depuis quand la vie privé fait elle partie de la vie publique? Les journalistes comme la société en générale est devenu quantitative et non qualitative a l'exemple parfait des presses Anglo-saxonne tabloïd. Chacun fait ce qu'il veut avec sa vie, si l'on efface la notion vie privée on se rend compte que les réformes qui auraient du etre mis en place depuis prés de 30 ans commencent à l'être. Certe elles sont édulcorées, mais le Francais ne supportant pas d'être bousculé et reveillé sous peine d'une crise aigue de CGT-éite avec syndrome de défilé sans même savoir vraiment pourquoi si ce n'est le fameux: "C'est la tradition" ou le non moins fameux "pour proteger nos acquis sociaux", vieux reliquat des années 30...
    La France essai de bouger mais tellement de personnes s'efforcent a essayé de la conservé dans l'immobilisme, en décriant ces reformes dont notre pays a pourtant vraiment besoin. Associé à cela une presse soixante huitarde vouée à la cause de l'immobilisme et de qualité aussi médiocre qu'elle n'est quantitative et l'on obtiend un parfait brevage facile a ingérer pour le Francais "bovin"...

    Laissons le temps au temps donnont une chance à une personne qui effectivement choque par sa facons de vivre, voir et penser...

    RépondreSupprimer

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits. Merci de votre compréhension.

Archive de blog
2007 : Juillet - Août - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre
2008 : Janvier - Février - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet